Langue

« Sur la terre il n’y a pas de meilleure ruse que d’être maître de sa langue »

La langue officielle de la Corée du sud (et du nord) est le coréen. De nos jours, elle est encore sujette aux controverses. Certains linguistiques le considèrent comme un isolat, une langue à part entière, ou bien, comme une langue faisant partie de la famille altaïque (ex: langue turc, mongole etc…). Cependant quelques similitudes avec le japonais se sont faites remarquer.

L’alphabet qui sert au coréen est le hangeul (한글). Celui-ci a été crée au XV°s par le roi Sejong, mais n’est officiel qu’à partir du XIX°s. Nous retrouvons dans cette langue, les hanjas (sinogrammes), une grande partie du lexique coréen est en effet d’origine chinoise.

Roi Sejong, créateur du Hangeul

Cependant, cet alphabet est beaucoup plus simple ; il comprend 24 lettres (14 consonnes et 10 voyelles). Il est utilisé en regroupant les lettres par syllabes occupant des blocs carrés, à raison de 2 à 4 lettres par syllabe.

Le coréen moderne s’écrit avec des espaces entre les mots, contrairement à d’autres langues comme le chinois ou le japonais. La ponctuation coréenne a recours aux signes de la ponctuation occidentale, utilisés toutefois de façon beaucoup plus parcimonieuse qu’en Occident. Traditionnellement, le coréen s’écrivait en colonnes de haut en bas, disposées de droite à gauche, mais il s’écrit désormais rangées de gauche à droite, disposées de haut en bas (sauf en poésie où le format traditionnel reste conservé).